mercredi 10 mai 2017

THE NCY MILKY BAND - Le Conflit, L'Attaque, L'Amour (LesExclusF&L)


LesExclusF&L sont des CoupsDeProjo exceptionnels car la chronique s’enrichit d'un free download gracieusement offert par les artistes et posté sur notre page Soundcloud (attention: en l'absence de compte pro pour le moment le nombre de téléchargement est limité)! Merci à eux pour leur générosité et à vous de supporter leur travail: achetez des disques bordel!

Chacune de leurs apparitions est un petit événement pour nous et cette fois peut-être encore plus qu'à l'habitude puisque pour la première fois Free&Legal va héberger un free download en exclusivité: The NCY Milky Band est de retour pour notre plus grand plaisir et le votre par la même occasion! Trois ans après le premier et remarquable opus, le terrible Holidays et sa série de remixes signée AJ, un peu plus d'un an à la suite de la collaboration onirique avec le rappeur Cotchei, lui aussi de Nancy, dans laquelle The NCY Milky Band montrait son goût pour mettre en musique de belles histoires, celle de L'Ascenseur en l'occurrence, fussent-elles sans queue ni tête ou chaussures. 

Formé à partir du noyau dur et jazzy du label BMM Records (pour Black Milk Music, les vrais savent) le quatuor se compose de David Sireyjol (claviers), Le Serveur (guitares, claviers et drums), Hung Ton (guitare, claviers) et Adrien Legay (drums). Ils officient ici sous les pseudos poétiques de la Cerise, le Lynx, le Kids et el Serviz... charge à vous d'associer chaque musicien au pseudo qui convient en lisant les crédits - c'est important - de Billy & Bess.
Pour cette nouvelle aventure discographique The NCY Milky Band s'acoquine, pour les violoncelles et la clarinette basse, avec les frangins Michael et Nick Rufolo - plus connus sous les noms de Ranikade3 et Calico Galaxy, membres éminents de The Brothers Nylon - rencontrés au pays de l'oncle Sam lors de la tournée américaine de M.A Beat!, autre projet phare de BMM Records. Une association quasiment (sur)naturelle avec ceux qui se font ici appeler Twiny Rufolas, tant ces rats de studios semblent avoir opter pour le même mode de vie, c'est-à-dire, sur la scène ou dans les caves, jouer leur musique, partout, tout le temps, longtemps!

Question graphisme les choses sont bien faites avec Tonescluster - pseudo utilisé par Hung Ton, également membre du groupe - qui donne vie aux personnages de la fable qui nous intéresse en s'inspirant (ou pas...on vous laisse juge) des pirates du vieux dessin animé un peu mystique, Les Mondes Engloutis...



Billy & Bess c'est d'abord l'histoire d'un mec, Billy, veuf depuis quelques temps, vivant seul avec son "Chaton", pas tout mignon, on y reviendra, dans un appartement qu'on imagine un peu miteux et à l'abandon suite au départ irrémédiable de la maîtresse de maison. La carcasse un peu décrépie et rabougrie, Billy semble incapable de sortir du chagrin qui le submerge, incapable de s'en sortir tout court. Parmi les rares distractions de cet anti-héros figure "La Promenade" de son matou dans le square en bas de la rue de cette ville de province qui ressemble à toutes les autres par sa capacité à rendre invisible les individus qui ne veulent pas se montrer. On aurait pu craindre de retrouver ce bon vieux Billy en train de se faire grignoter les entrailles par son facétieux félin, quelques semaines après s'être fracassé le crâne contre le rebord du lavabo en glissant sur un tas de croquettes périmées, alimentant ainsi, en plus de la panse du chat, la chronique morbide des faits divers de la PQR (presse quotidienne régionale dans le jargon des journaleux). C'était sans compter sur l'intercession du poète et l'intervention du mystérieux hasard des sentiments qui mirent, un jour, Bess sur le chemin de Billy et son chat. Cheveux courts et raides, élancée sur talons hauts, habillée en simili-cuir et apprêtée avec soin, "Bess" est une femme libérée, plus forcément de première fraicheur mais qui a conservé l'envie de plaire aux hommes en les forçant à se retourner sur elle... tout en faisant en sorte qu'ils sachent garder leurs distances, le molosse baveux qu'elle tient fermement en laisse, imposant le respect aux mâles humanoïdes mal intentionnés.

Arrive alors ce qui paraissait impensable mais qui devait arriver, ce qu'on dit toujours quand deux destinées finissent par se croiser ou plutôt se percuter, comme Billy & Bess: Le Conflit, l'Attaque, l'Amour! Un regard un peu insistant du chat, qui craint jamais degun, au molosse, qu'aime bien qu'on laisse peinard son champ visuel, ça détale des deux côtés, les laisses se tendent, s'enfuient puis s'enlacent au pied d'un vieux peuplier servant de paratonnerre au coup de groove qui frappe simultanément les cœurs fragiles de Billy & Bess! Ils ne vécurent pas forcément longtemps et n'eurent pas d'autres enfants que leurs deux boules de poils et de bave, mais ils furent heureux, d'avoir pu toucher une dernière fois un bonheur auquel ils ne pensaient plus avoir droit. Quand l'histoire est aussi belle que la musique, et que le titre de l’œuvre nous y incite fortement, on pense forcément aux monuments Porgy & Bess de Gerswhin puis de Miles (écoutez la beauté du truc: https://www.youtube.com/watch?v=Ep8rSxuM-kU), en plus funky quand même! De l'amour, encore de l'amour, toujours de l'amour, de la musique.



Quand on écoute The NCY Milky Band on est comme happé par leur son chaleureux, savamment composé de mélodies soul, de rythmes hip hop, d'envolées jazz et de quelques incursions électroniques bien senties... Un son, dans lequel les percussions griffent et les notes de basse mordent, sublimé par les mythiques Fender Rhodes qui font un instant revivre, avec une indéniable touche de modernité, le french rare groove qu'incarnaient, au cœur des années 70 des gens aussi importants dans la musique que méconnus du grand public comme Bernard Estardy, Janko Nilovic, Georges Garvarentz, Alain Mion de Cortex, Jean-Claude Vannier de Gainsbourg, Nino Nardini et Roger Roger, etc... voire, notre chouchou parmi les chouchous, François de Roubaix pourtant plus électromélancolique et moins funkastique que ses congénères de studios. Des ouvriers de la musique qui faisaient - souvent très bien - le boulot à l'usine de l'industrie du tube en barre le jour, et pondaient des albums intimistes totalement démentiels la nuit. Des artistes qui ont nourris les plus grands beatmakers mais aussi participé à l'émergence d'une bonne variété française en leur temps... Le french flair est-il de retour? Si c'est le cas, The NCY Milky Band en fera un formidable porte-drapeau et on ne peut que se réjouir d'imaginer un jour la sortie d'un long format sur cire noire!



On conclut en adressant un immense merci à toute l'équipe de BMM Records qui nous accorde leur confiance ; on compte sur vous, chers lecteurs, pour faire bon usage du cadeau qu'il nous font. On sait ce que cela coûte de faire de la musique et on vous rappelle - on le fait à longueur de temps - que la principale vocation de "notre projeeeeeeeeet!!!!!!!!!!!!!!!!!" (si ça se trouve avec Macron on va startuper et finir par peser dans l'game...) c'est de vous faire découvrir des artistes pour que vous achetiez leur musique, maintenant, demain, dans six mois, dans dix ans!*

Support the artists!

*bon là pas de chance l'EP est sold-out mais la version numérique est vraiment à un prix honorable! Si vous êtes un fada du support physique - j'en connais - allez faire un tour dans la boutique BMM Records vous trouverez forcément votre bonheur.


THE NCY MILKY BAND
Bandcamp / Facebook / Soundcloud

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire