mardi 14 mars 2017

Dans les bacs du bar@disques #26


Fela comme le bar@disques, 26è chronique! Disquaire itinérant sur Nantes et ailleurs, Christian tient sa baraque à bacs comme on tient une bonne cave: plaisirs variés, connaissance des produits, amour des artistes, don du récit. Sur le marché de Talensac, à l'Alter Café, sur Discogs ou partout où peuvent le porter les bonnes ondes musicales, il fera rougir de plaisir les diamants de vos platines!

Après une tournée aux États-Unis pendant laquelle il rencontre Sandra Smith, une militante noire des Black Panthers, Fela Kuti n’est plus le même homme. Il décide de retour à Lagos, de changer le nom de son groupe. Koola Lobitos devient Africa 70. Le rythme y est moins jazz et plus proche des rythmes africains. Lui-même ne chante plus en yoruba, mais en pidgin, de manière à être compris par une plus grande partie du public africain. Il se convertit à l'animisme et prend le patronyme d'Anikulapo (celui qui porte la mort dans sa gibecière). Ses concerts sont désormais ponctués de discours enflammés sous une impressionnante orchestration rythmique assurée par de puissantes percussions et des cuivres envoûtants. Na Poi est une des premières réalisations de Fela sur le sol nigérian. Paradoxalement, il y abandonne la satire sociale et s'épanche sur l'impérieux désir sexuel, une autre facette importante du personnage. Un titre comme toujours kilométrique, dispo en LP dans les bacs du bar.


Comme un bonheur n'arrive jamais seul, notre collaboration avec Le bar@disques va vous permettre, à vous lecteurs assidus (ou occasionnels, du coup ça fonctionne aussi) du blog, de bénéficier d'une remise exceptionnelle de 20% sur votre première commande passée auprès de ce cher Christian. Pour cela, rien de plus simple: utiliser le code promo "BAD17" et mentionner Free&Legal au moment de passer à la caisse (faites le par message privé si c'est sur Facebook, merci d'avance).
Le bar@disques 
Facebook / Discogs

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire