jeudi 26 mai 2016

Stalking Chloe - Don't Sway


Ce n'est pas la première fois que l'on croise la route des deux compères qui forment le projet Stalking Chloe. A ma gauche Joachim de Lux, dont on était tombé sous le charme de la "Mosaïque" en 2012, sur le bien nommé label Neuro Plastic, avec des titres qui faisaient penser au Shadow période faste voire à Clutchy Hopkins en forme et qui a depuis continué à distiller sur Soundcloud et Bandcamp ses compositions électroniques tendance hiphopisantes, parfois plus sombres et froides mais toujours pleines de poésie mélodique ; écoutez donc "Le Dormeur Du Val" pour voir... De l'autre côté du lit, Antoine Algar, découvert à peu de choses près à la même époque mais dont on a bizarrement peu parlé en ces pages! D'autant plus dommageable que son EP  "Pourquoi Pas", sorti  il en 2013, mériterait une bien meilleure exposition...on va demander à Alex de ressortir sa plume tiens! Plus rockailleux que son acolyte, Antoine Algar aime lui aussi l'électro cinématique qui fait créer à notre cerveau parfois saturé les images d'un film qu'on aime revoir parce qu'il se transforme à chaque écoute. Amateurs de trip dans des univers à la fois sombres et classes, puis magnifiés par des éclairs de magie blanche chirurgicalement placés pour enivrer vos sens, on vous conseille de vous plonger dans la discographie des deux bonhommes (en particulier de leurs featurings, parfois sous le nom d'Algar de Lux, toujours exquis ou explosifs et souvent les deux en même temps) elle est indéniablement faite pour vous!



Les titres en communs de Joachim Antoine ou Algar de Lux, si profonds et réussis, trahissent une complicité quasi-fusionnelle, deux faces d'un seul et même artiste! Et c'est normal! Les deux musiciens sont en réalité très proches depuis leur plus tendre enfance et avaient déjà monté des projets communs dans les cours d'écoles de Lille alors que leurs voix n'avaient pas encore mué et que dans les booms on dansait sur les compils Hit Machine (enfin j'imagine). Au lycée, c'est plus sérieux avec un vrai groupe et quelques concerts dans les bons bars des coins, avant une séparation à l'amiable, chacun ayant besoin de bouffer la vie et d'apprendre loin de sa moitié. Joachim obtient une licence de composition musicale à Londres avant de visiter l'Asie, Antoine fait ses études de commerce à Toulouse puis rejoint Londres après une escale parisienne. C'est là que les deux amis ce sont retrouvés en 2016. L'Angleterre est donc la terre natale de leur petite dernière, Stalking Chloe, dont les aventures ont commencé il y a quelques semaines avec le premier épisode de la première saison: Recollection, acte de présentation un poil naïf du projet même si la composition fait très vite penser qu'on n'a pas à faire à une téléfilm à l'eau-de-rose.

 
Ces expériences adolescentes communes transpirent dans cette nouvelle collaboration qui fait cependant preuve d'une grande maturité, tant dans la complexité des compositions, pas forcément faciles à adopter à la première écoute, que par les thèmes abordés dans les vidéos. Si l'on plonge dans les entrailles des souvenirs d'enfance de la petite Chloé, ceux-ci sont loin d'être apaisés ou frivoles. Chloé est certes emprunte d'une grande naïveté comme tous les gosses de son âge, elle a 5 ans et demi, mais elle est aussi particulièrement tourmentée, comme tous les individus de ce siècle XXI. La musique complexe et envoutante de JDL et AA, comme les vidéos toutes en superposition de super 8 super psychédéliques, quelque part entre le film souvenirs de vacances enfantines parfumé à la naphtaline et le documentaire iconoclaste caméra épaule tendance réaliste, renforcent ces sentiments de quiétude et d'angoisse, pourtant peu habitués à cohabiter. Avec Don't Sway, morceau un poil plus rock et moins contemplatif, la destinée de Chloe semble pour le moins s'assombrir. Les images sont plus graves, les flashs plus violents, les formes plus liquides et plus troubles, comme un miroir des perturbations endocriniennes de l'adolescence. En s'enfonçant dans cet univers plus complexe et inquiétant, on comprend un peu mieux le champ lexical (stalking = traque ; sway = chanceler) et auditif de l'angoisse qui habitent le morceau!




A la fois enthousiaste et inquiet, comme après un épisode d'une bonne série polar genre HBO, on attend avec impatience la suite des aventures de Chloe...en espérant qu'il ne soit pas déjà trop tard!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire