dimanche 24 janvier 2016

Les chroniques d'Alex: La Canaille - Deux Yeux De Trop


Pour sa 4è apparition, Alex se fait Émile Marx ou Karl Zola, pour vous parler des plus militants des patrons d'une scène française trop rare sur les ondes, à l'occasion de la sortie d'un EP quatre titres offerts sur le site du leader maximo du groupe, Marc Nammour: http://marcnammour.com/wav

Novembre 2013, sur Youtube, au hasard des clics, j'avoue avoir été scotché d'instinct, béat, par la musique tranchante et breakée, et le talent littéraire de monsieur M.Nammour, le poète du 93 qui se cache derrière les paroles du groupe « La Canaille ». Et j'ai laissé filer, même pas playlisté dans Le Petit Bazar, sérieux !

Juin 2015, ravi, comblé, j'hallucine en voyant le cd en vide-grenier. Je l'achète direct. Tout me revient. Tout me parle. La canaille m'inspire. Le talent vous rattrape camarades, peu importe où vous êtes, et vous savez. J'ai démarré ma caisse, je suis resté au point mort, moteur tournant, mis leur premier skeud, et je suis resté sur le parking herbagé pendant 45 minutes, 45 courtes minutes, en sueur,  sous le cagnard, médusé par tant de classe... Heureux, trempé, impressionné...


Comment décrire l'esprit du poète résistant et de sa troupe de zicos inspirés, du sociologue pariso-jurassien des rimes, du révolté lucide, du contestataire à la plume aiguisée, de l'anarchiste intrinsèque du stylo Bic ? La canaille, c'est la rencontre de troubadours en Stan Smith et de mecs qui parlent frontalement de la lutte des classes, sans artifices ni faux-semblants. Et ça fait du bien, putain ouais !
A l'écoute de leurs 3 géniales galettes  : « Par temps de rage » (2011) , « Une goutte de miel dans un litre de plomb » (2011), « La nausée » (2014), la révolte sue dans vos oreilles, le soulèvement aura lieu, espérons-le, les instrumentaux vous percutent en pleine face, vous enveloppent les tympans, du groove au rock hip-hop, en passant par des breaks cravachés et des scratchs finement distillés, paroles hexagonales scandées dans le vif des sujets et bourrées de contingence systémique, et vous, vous êtes juste heureux d'avoir accéder à tant de talent.


Tous les tracks du groupe sont bons, différents, clinquants, sauvages, dans l'ère du temps... Accessible sur Deezer, sur leur page Facebook, sur marcnammour.com, La Canaille est un groupe qui éduque les spécialistes, inculque aux néophytes, s'adresse à la masse sans la mépriser, où l'agneau défie le loup, où les fourmis côtoient enfin les cigales. et remet tout le monde à sa juste place : le féminisme, le quotidien, le couple, la société, la politique... Foncez, car oui vous serez heureux, parole de mélomane intransigeant, un peu comme quand vous écoutez du Rocé ou du Psykick Lyrikah et vous vous dites : Putain ouais, y'a une vie à écrire, à écouter, à vivre avant la mort. Pas besoin d'entrer en introspection, de trekker dans l’Himalaya, d'écouter Michel Onfray et sa contre-histoire de la philo, de suer sur Pierre Bourdieu, d'entrer en Faculté de Sciences Humaines, d'allumer vos foutues téloches, tout est là mes amis, tout y est je vous dis, dans ses trois bons vieux LPs de La Canaille.


A chronique dithyrambique, conseil simple : écoutez l’œuvre des petits gars parisiens et osez me dire que ça vous laisse de marbre. Varié, inspiré, harmonique... C'est La Canaille, et bien moi aussi j'en suis ! Respect.

Alex.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire