mercredi 25 novembre 2015

Stillborn Identity - Slow & Steady (Surface Level Records)


Stillborn Identity se définit de la façon la plus simple qui soit sur les réseaux: il a pour devise "undergroud diy punk", fait partie du collectif Surface Level Records, aime le skate version hip-hop, et le hip-hop version (très) underground comme l'illustre "TheThrowAwayDays" son blog de chroniques musicales (un collègue en somme!). On sait aussi qu'il a commencé en 2002 dans un groupe punk et que son premier EP solo (même s'il a besoin de s'entourer d'une bande) a été publié en 2010. C'est peu et en même temps suffisant pour aiguiser notre curiosité pour ce gars de Pittsburgh, découvert sur Soundcloud il y a quelques temps grâce à l'énigmatique et flegmatique "TMB" (quel joli sample!) avec un featuring bien efficace de Darko The Super et produit par Latebloomer. Ce titre s'inscrit dans une série de rencontres de Stillborn Identity avec pleins de beatmakers et de mc's qui ne demandent qu'à être connus, elle est qui plus joliment illustrée par Dante Lombardi ; on vous conseille donc vivement de vous intéresser de près au hashtag #stlbrncollabamonth2015 pour remplir vos casques de fat beats. Mais c'est à son dernier projet en date, "Slow & Steady" que nous nous intéressons aujourd'hui. Pour écouter en lisant la suite de la chronique, c'est ci-dessous que ça se passe:



Sur ces 7 titres, Stillborn Identity montre l'étendue de son talent et celui de ses complices producteurs par la même occasion. Flow détaché de white bad ass barbu sur sonorités soul-rock ou rock-soul, cet EP aux titres relativement courts pose une ambiance un poil cradingue à la Wu-Tang et bien barrée à la Eminem (le clip de "16 Tons" ressemble à un tutoriel pour bricoleur de dragster et buveur de Bud!)... du coup le mélange s'apparente assez à l'esprit qui gravite autour de Sage Francis, Sole et autres rejetons vieillissants mais toujours présents de l'écurie Anticon. On arrête là le naming pour se pencher plus en détail sur chacun des titres: ça commence sur un piano un peu déglingué dans un vieux rad paumé de la côte est, sur une prod signée Jumbled (basé à Baltimore) dont on a hâte de découvrir les autres travaux ; déjà bien imbibé alors que la fête ne fait que commencer, Stillborn Identity titube sur la caisse claire et ça le fait! On reste dans l'hypnotique avec les premières notes de "Celling fan hustle" et sa boucle magique travaillée avec soin par Dj Nebula ; le flow est plus rapide même si la fin donne l'impression d'une discussion tardive et un brin hallucinée avec un pote qui aurait le verbe léger. Pour le 3è titre, "Cool cruel city", c'est d'abord une ambiance blaxploitation qui s'impose avec ce qu'on pense être une ode au mode de vie urbain qui progressivement se révèle moins idyllique qu'il n'y parait: un petit son de xylophone, entre musique d'ascenseur et sonnerie de réveil, nous rappelant qu'il faut arrêter de rêver et que l'utopie peut vite se transformer en cauchemar...une narration par le sample plutôt bien trouvée par Jumbled, encore. Arrive ensuite "16 tons", le tube de cet EP pour nous (déjà évoqué plus haut pour son clip...décalé), avec une prod de Jumbled (encore et encore) pleine de blues et de groove ; un morceau parfait dont on peut juste regretter la trop courte durée. La mélancolie qui règne sur tout le projet est bien illustrée par "Slow & something" qui voit le premier et seul invité, Joey Smooth (qui est aussi le producteur du morceau), poser aux côtés de Stillborn Identity. Pas besoin de grand discours pour "Mexi coke", drogue et rock'n'roll sont des thèmes récurrents chez les punks du hip-hop. Pour le final, "Slangin' slang", on retrouve Joey Smooth au son, et Stillborn Identity semble enfin complètement réveillé, même s'il tousse encore un peu, et fait montre d'une grande technicité.

Mélancolie, groove froid mais bien rond, scènes de vie plus ou moins glauques, délires post-adolescents quelques peu révélateurs d'un syndrome de Peter Pan sous-jacent, dans "Slow & steady" Stillborn Identity se livre tel qu'il est, cherchant juste à communiquer sa passion de la musique en général, toujours avec le souci de rester vrai: "keep it real" comme ils disent.

Si vous appréciez le style de Stillborn Identity on vous invite chaleureusement à vous pencher sur deux projets plus anciens également offert en free download/name your price: Aim High, Fall Hard (2013) où l'on retrouve Jumbled et Moemaw Naedon à la prod, et Split With MC Homeless (2012) qui contient, en plus des géniaux "1000 miles" et "CREAM" un morceau épique de plus de 14 minutes! Les CDs sont à 5$, c'est donc aussi la possibilité de (se) faire un chouette petit cadeau de la Noël!

Support the artists!

dimanche 22 novembre 2015

Westernification, les nouveaux far-west [LCPR042]


Ça faisait un petit moment qu'elle traînait sur notre disque dur cette idée de sélection aux accents du grand Ouest américain, période cowboys mal léchés... La mensuelle Free&Legal pour Le Petit Bazar Electro d'Alex (tous les dimanche soirs à 18h pétantes sur le 93fm à Nantes et partout dans le monde sur Lesonunique.com voire 7/24 en podcast sur Mixcloud) nous a enfin mis le pied à l'étrier. On vous propose donc le résultat de quelques années de diggin' virtuel dont on a extrait l'essence pour créer cette B.O. de l'impossible où les genres se mêlent comme virevoltaient les amaranthes salsola dans le décor quasi-surréalistes des rues désolées de ces villages, plus ou moins abandonnés, de chercheurs d'or, plus ou moins morts.

Place donc aux visages poussiéreux en sueur, aux ponchos jamais lavés, aux regards aiguisés comme des lames de rasoirs pour barbes de trois jours, à l'allure d'un cheval au galop slalomant entre les formes majestueuses d'un canyon (américain ou espagnol d'ailleurs) trainant un bandit accroché par les pieds et recouverts de plumes et de goudron... les ombres de Leone, Morricone, Eastwood, Bronson et Lee Van Cleef hantent bien sûr notre saloon, tels des vautours aussi majestueux que cruels, où nous sirotons d'un trait un tort-boyaux maison pendant que nos oreilles se délectent dans cette sélection évidemment éclectique (on ne se refait pas).

Au programme on vous propose donc Kid Francescoli avec ou sans le Wu-Tang, la danse des corbeaux de Diego Bernal, une double détente pour Vania de Bie-Vernet et Peter Woodwind (leur projet "Offworld Outlow" publié cette année sur Super Apes Label est une relecture fantasmagorique et indispensable des ambiances qu'on a tous vénérées), LowSchool et S'il Vous Play se déguisent en Indiens d'Amérique (parce qu'ils étaient là les premiers bordel) alors que certains comme Vimana Aircraft, Jeremiah Jae et Flying Lotus ou le shérif de Braces Are Beutiful semblent avoir légèrement abusé du calumet de la paix. Les relectures classiques (Monti Fiori, Ancient Astronauts, Tomba Orquestra) côtoient des ambiances plus glauques comme une chevauchée sauvage qui finirait en bad trip halluciné (LeCowboy et Cristalo, Monsieur Grandin ou Smokey Joe & The Kid, tous deux apparaissant sur une des compil' gratuites de Banzaï Lab). Les tireurs d'élite sont là avec Rast, Black Thought ou Tone Tank qui visent juste avec leurs flows d'or, tandis qu'on se prend à rêver de la magistrale Claudia Cardinale au son de la voix de Lana Del Rey dans un mariage forcé avec le grand Ennio.

Bref, de sacrées boulettes pour accompagner les formidables images mentales qui envahissent nos inconscients quand on évoque le mythique western du dimanche soir.

Le mix:


La playlist (cliquez sur le titre pour obtenir le lien de téléchargement):
001. Dee La Kream - Once Upon A Time... [Le Premier Sens - 2014]
002. Monti Fiori - Pistole Di Pace [Self-released - 2011]
003. Vania De Bie-Vernet & Peter Woodwind - Over The Flaming Horses [Super Apes Label - 2015]
004. Rast - Cocaine and Machine Guns [Self-released - 2014]
005. Black Thought - 75 Bars (Bollywood Remake by Tom Caruana) [Tea Sea Record - 2011]
006. Smokey Joe  & The Kid - Gangsta Valley [Banzaï Lab - 2012]
007. Diego Bernal & Ernesto Gonzales - Cancion Del Cuervo [Exponential Records - 2013]
008. Lowschool - Peaux Rouges [Self-released - 2011]
009. S'il Vous Play (Degiheugi & Djeh) - Wanted [Self released - 2013]
010. Vimana Aircraft - Foreign Hills Of Sand [digdugDIY - 2013]
011. Dr. Quandary - Secret Recipe [World Around Records - 2006]
012. Kid Francescoli x Wu-Tang Clan - Bardance [Self-released - 2013]
013. John Fahey - Dance Of The Inhabitants Of The Invisible City Of Bladensburg (Jel & Odd Nosdam Flip) [Potholes In My Blog - 2012]
014. LeCowboy - NatureBoy aka LePlan (Original By Cristalo) [Le Blues Du Robot - 2013]
015. Jeremiah Jae & Flying Lotus - Oatmeal Face [Warp - 2013]
016. Mr Grandin - Raccogliere La Pistola [Banzaï Lab - 2012]
017. Al'Tarba - Felix The Brat [Melting Records - 2015]
018. Stay Classy - Once Upon A Time
019. Ancient Astronauts - Leave it alone [Pedigree Cuts - 2012]
020. Tone Tank - Mala! [ModernShark - 2008]
021. Tomba Orquestra - Billy Bob's [Self-released - 2013]
022. Kid Francescoli - Prince Vince (Virgile Allien Remix) [Yotanka - 2015]
023. Braces Are Beautiful - The Sheriff Enters Town [Budabeats - 2014]
024. Ennio Morricone x Lana Del Rey - For A Fistful Of Brooklyn Babies (Dj RozRoz Mashup) [Self-released - 2014]
025. Catacumba - Tirolesa [Self-released - 2014]
026. J.Melik - U Dig Me So (Edit) [BeatQuick - 2011]
027. Vania De Bie-Vernet & Peter Woodwind - Love Theme (Super Apes Label - 2015)
028. Crookram - Makedonija [Budabeats - 2010]

Comme un bonheur n'arrive jamais seul, on vous propose aussi le podcast du Petit Bazar judicieusement sous-titré "Duel au soleil" dans lequel la plus fine gâchette des ondes nantaises, aka Alex "Blondin" Ruiz, a pioché dans le gros dossier qu'on lui a envoyé (60 titres environ, dont ceux déjà joués dans les différents #onceamonth) et dans ses pépites perso pour vous concocter une émission efficace comme une balle de Colt Peacemaker et puissante comme une bonne plâtrée de haricots rouges... ça va tout péter (désolé pour cette note d'humour un poil grasse, mais on est des cowboys ou pas!?!).


On retrouve quelques titres en free download dans la playlist du maître ; en vrac et dans le désordre la "Malice" de LeCowboy feat. Amos Slad, un mashup de Dj Harry Cover, le terrible beat "Neon Black" signé  Le Melodist qui a l'honneur de faire office de générique (début et fin s'il vous plaît!), Mf Rex et Jack Dutone...de quoi poser les bases d'un volume 2 en somme!


Enjoy & share cowboy!

dimanche 1 novembre 2015

#Onceamonth n°1510



10è épisode de l'année! Un seul mot d'ordre le groove, marqué comme à l'habitude par un éclectisme parfois déraisonné...don't be affraid: enjoy & share!

MàJ: pour accueillir dignement les nouveaux amis de la page Facebook (on vous rappel qu'on vise les 1000 likes avant la fin de l'année...) et rendre grâce aux artistes et labels qui offrent toute la musique qu'on aime partager avec vous on se décide à se sortir les doigts pour rédiger une présentation un poil plus longue même si on garde toujours à l'esprit que vous ne venez pas là pour nos mots...

Ce numéro d'octobre est donc résolument groovy avec une bonne dose de hip-hop à base de gros funk qui tâche comme le classique de L.A. Carnival accompagné de MED (NowAgain x StonesThrow ça fait forcément des étincelles) édité par DaVince ou le terrible hit "Sex Pistol" extrait de l'album de Semi Hendrix qui s'annonce comme l'un des chouchous des sempiternels bestofs de fin d'année et cela sera amplement mérité pour le label Mello Music Group qui nous ravi les esgourdes à chaque sortie! Funky toujours avec le "James Parker" de Dj Djel (ancien de la Fonky Family) qui s'associe au K-Méléon de LaMéthode pour nous offrir un retour vers le futur, c'est de circonstance en ce moment, dans les années mia de la planète Mars. Pour ceux qui aimeraient le rap plus fat, ils devraient se satisfaire du home-run des Together Brothers offert par l'excellent label Names You Can Trust, de la mini bombe d'Armani White (on aime tellement qu'on vous la mise deux fois, version live et studio) ou du conscient "What in the world" des Notes Floats (we love Love Our Records, on n'y peut rien!). Le groove c'est aussi le jazz avec quelques têtes bien connues de ceux qui nous suivent régulièrement: M.A. Beat! (j'espère que vous n'avez pas manqué son incroyable cadeau!), le bien nommé Jaze Baqti, La Recette, tout juste signé chez Cosmonostro et ici revisité comme on dit dans les émission de cuisine par Tanidual, et le bien barré Iglooghost nous offrent, chacun dans leur style, un joli camaïeu de notes bleues. Le groove c'est aussi les voyages et l'exotisme avec des détours en Afrique avec la puissante cover de "Killing in the Name" signée The Brighton Beat (présentée plus longuement sur ce blog), à Cuba avec les nantais d'Organic Soul (découverts grâce à SunFM comme quoi tout arrive!), en Amazonie brésilienne avec Chief et Deheb et même sur le plus brillant des astres avec Pierre Citron. Si on vous saoule avec tous ces noms vous décuverez facilement grâce aux voix chaleureuses de Kid Francescoli & Laura, Jimmy Spoon et surtout Bastien Keb, notre nouveau chouchou! On va s'arrêter là et vous laissez découvrir tranquillement les autres invités de la playlist...à très vite pour de nouvelles aventures (quelque chose me dit qu'on va aller vers l'ouest...le far west...).  

Le mix:


En version téléchargeable: http://hearthis.audio/515527/

La playlist (cliquez pour obtenir le téléchargement):
001. #ceasrock x #thesounddefects - ballpointcollage (deepintro)
002. #lacarnival - blind man feat. #med #davince edit (lecompasdanslesyeux)
003. #semihendrix aka #raskass & #jacksplash - sex pistol feat. #ceelogreen (leflowrevolver)
004. #djdjel - james parker feat. #kméléon de #laméthode (lesparrainsdemars)
005. #jazebaqti - trouble in the town (talkinaboutgroove)
006. #pierrecitron & #güms - le soleil est gratuit (l'étéindiendansl'espace)
007. #kidfrancescoli with #julia - boom boom #2 #diapositive remix (douxdoux#1)
008. #egoh - charnel (fluidescorporels)
009. #x-rayzebras - la ballade de john titor (lemythoduvoyageurtemporel)
010. #jimmyspoon - last ticket #kolya night train remix (lepoinçonneurukrainien)
011. #bastienkeb - pork belly (lechouchou)
012. #larecette - soweto #tanidual remix (topchef)
013. #iglooghost - saturn rice (jazzjazznotjazz)
014. #m.abeat! - yassa (crèmedelaitnoir)
015. #organicsoul - pas de problema (afrocubainnantais)
016. #thebrightonbeat - killing in the name #ratm cover (puissancedelarage)
017. #funkbusters - celestial blues feat. #gregblackman (desétoilessoulagogo)
018. #markalmond - the city #princeofballard edit (viréeurbainecool)
019. #chief & #deheb - welcome to the wood (feelinbrazilmusic)
020. #cut&coffee - work it out (bienserrésanssucre)
021. #morayon + #beno + #mesh + #nomok - gone with the wind (lesflûtesd'automne)
022. #armaniwhite - stick up live in wxpn studios (hitlive)
023. #armaniwhite - stick up (hitinstudio)
024. #togetherbrothers - let's go mets (nycthomerun)
025. #notesfloats - what in the world (theendofsomething)