lundi 15 juin 2015

REMO - Desert EP [Yôkai Records] Limited free download


Vous allez finir par penser que j'ai une relation privilégiée avec REMO, le touche-à-tout de l'électro, playlisté à maintes reprises et chroniqué pour la 3ème fois ici (et certainement pas la dernière...coucou Wapi). Et bien non, juste un bon feeling musical qui nous donne envie de travailler ensemble pour divertir vos petites oreilles fragiles...

Cette fois c'est sur le label angoumoisin (ça veut dire qu'il est basé à Angoulême) Yokai Records que REMO pose ses machines. Une jeune structure (c'est seulement la deuxième sortie) qui a pour objectif d'allier expériences musicales et graphiques, quoi de plus normal quand on siège dans la cité de la BD. Amoureux du travail artisanal et bien fait (les vinyles, masterisés par Dume Poutet aka Otisto, publiés en éditions numérotées et limitées à 125 exemplaires, ont le macaron tamponné à la main et la pochette imprimée manuellement en sérigaphie par le collectif T'as Pas Vu Mon Éléphant, lui aussi basé à Angoulême... c'est vous dire s'ils sont choyés) les membres de Yokaï signent des projets exigeants et intègres comme l'EP de Loan, artiste complète (musique, vidéo, danse) en perpétuelle réflexion, intitulé "Akaname" et disponible en free download sur Bandcamp: de quoi vous nettoyer les oreilles à sec. Un petit mot aussi sur l'esthétique du label qui soigne son identité, avec les artwork signés Kami qui nous font penser à l'univers naturopathe de Miyasaki, et sa créativité, avec des clips assez dingues comme celui pour Loan réalisté par graphistes différents (jetez un oeil au teaser d'Akaname) mais également celui du Desert de REMO (avec Kami aux manettes)...




Les 4 titres de l'EP s'articulent comme un voyage sensoriel où se croisent les influences multiples de REMO faisant de "Desert" un espace plein de vie même si celle-ci peut prendre des formes parfois étranges. Le titre d'ouverture, éponyme, est comme un soleil brulant qui semble vouloir vous envouter avec des voix ectoplasmiques venues d'on ne sait où (on est dans le désert je vous le rappelle) pour nous aider masquer notre angoisse face à la vie sauvage et surtout à la sauvagerie de la vie...on ressort de là en sueur, heureux (ou pas) d'avoir été la marionnette d'un capricieux mirage. Direction le sud ensuite avec "Kalimba" qui nous fait nous enfoncer dans le cocon protecteur de la végétation dense et de l'humidité ambiante de la forêt équatoriale, accompagné du son du sanza ougandais et de la lecture profonde et douce d'un vieux grimoire qui fait ici office de guide forestier...belle expérience! Sur ce morceau on découvre le premier featuring de l'EP avec NovoKeïn, guitariste et dj, spécialiste ès-bass music (notamment fan du label anglais Deep Medi Musik pour les connaisseurs et les curieux) qui avait collaboré avec REMO sur le délirant "Trippy Bubbles" (Highlife Recordings).
Traversée du désert puis de la forêt...on commence à avoir un peu faim! Quoi de mieux qu'un "Ceramic" super solide qui ne va pas te claquer entre les doigts, mais t'hypnotiser comme le fumet d'un tajine bourré de coriandre. Régalade!
REMO, toujours bien attentionné, nous a gardé le meilleur pour la fin et ce terrible "You Do" c'est un peu le dessert de Desert (oui, oui on ose). Un titre dub&bass en featuring avec le guitariste (encore) Clem Rival, déjà entendu sur le sublime "Ennio Che" (Highlife Recordings, encore) et qui gagne a être davantage (re)connu ; vous pourrez en savoir un peu plus sur ce compositeur éclectique (trip-hop, electro, rock alternatif) en suivant les aventures de Courtiz Prod, boîte qu'il a fondé en 1999 pour vendre son savoir-faire de vidéaste. Enfumé à coup de "faya", le gimmick vocal typiquement jamaïcain, ce morceau à la fois mélodique, le petit accent tropical donné par le clavier en mode steel drums est délicieux, et puissant, de la bass encore de la bass, sera l'hymne idéal des soirées orageuses d'un été qui s'annonce chaud bouillant...ça va suer!

La bombe "You Do" c'est justement le morceau généreusement offert par le label pendant une vingtaine de jours: alors écoutez, téléchargez, partagez et surtout remerciez Remo et Yôkai Records!



En bref, Desert de REMO c'est une belle galette électro dans la veine bass, un artiste et un jeune label, Yôkai Records, qu'il faut supporter coûte que coûte: 13,50 euros pour être précis!

REMO: site / soundcloud / facebook / twitter
Yôkai Records: shop / soundcloud / facebook

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire