jeudi 20 juin 2013

Besides "Tony Soprano" (Bandcamp)


ELECTRO
"Those who want respect, give respect." (T.S)
Australia
2012


On l'a appris ce matin, le grand James J. Gandolfini est décédé d'un crise cardiaque (en Italie, ça ne s'invente pas!)...pour les amateurs de séries télé il restera à jamais le plus charismatique des parrains, à l'égal de Marlon Brando au cinéma. La série (made in HBO) a marqué son époque, et notamment les esprits musicaux avec son générique d'enfer signé Alabama 3, puis repris magistralement par Nas, ce qui a forcément inspiré la sphère "f&l" sur Bandcamp ou Soundcloud (le plus simple est de retrouver une petite sélection maison sur la page Facebook du blog: http://www.facebook.com/ptitbazargratuitetlegal). Notre choix s'est porté sur un titre tout en douceur, signé par Besides, un groupe australien, idéal pour accompagné Tony au royaume des mafiosi tourmentés. Névrosé de tous les côtés, ce gangster à la papa va beaucoup nous manquer, en nous donnant par là-même la triste occasion de revoir l'intégrale des Sopranos, proclamée "série la mieux écrite de tous les temps" il y a tout juste deux semaines. RIP James, see you soon Tony!

le bonus:

mardi 18 juin 2013

Jean du Voyage "La Routine du Dimanche" (Bandcamp)

 

SCRATCH
Avant messe
La Rochelle, France
2013


Vous connaissez notre goût pour le dimanche et sa gran'messe du Petit Bazar Electro sur SunFM...on a trouvé l'apéro idéal pour préparer cette grande cérémonie. La pochette en dit déjà beaucoup sur le contenu de cette mini-galette virtuelle (4 titres de 1'30 chacun): un mec en slip, casque visé sur une tête en bulle de savon, qui s'envole sous la puissance du son du ghettoblaster crayonné sur le bitume... Jean du Voyage s'y connaît en matière de trip: 4 routines efficaces, des scratchs maîtrisés, une énergie très positive et un petit air de C2C pour conclure la ballade. On ne peut que souhaiter au picto-charentais le même parcours que le crew nantais! On devrait bientôt avoir des nouvelles de Jean du Voyage qui s'apprête à sortir son premier EP sur le label BlackElk Recordings, découvert seulement hier, mais déjà en bonne place pour faire parler de lui sur ces pages...

le bonus 1:
le bonus 2:

la vidéo:

dimanche 9 juin 2013

T Bird & The Breaks "T Bird is Good for You" (Bandcamp)


FUNK
Le groove sous toutes ses formes
Austin, USA
2011


T Bird c'est bon pour toi! Avec un slogan et une pochette qui raviraient le Ministère de la Santé en mode "Mangez, bougez", T Bird et ses copains (il y a des copines aussi) vous ont préparé un festin à base de groove; tous les ingrédients sont là: du rock rollé ou soulé aux beats hip-hop les plus boom-boom-bap, inspirés par les samples du Wu-Tang ou de Jurassic 5, en passant par des morceaux qu'on pourrait croire tout juste sortis des studios Stax ou Motown! Le flow de T Bird est très varié, il alterne la mitraillette à la Beastie Boys (c'est frappant sur "Yusef Lateef") avec une sorte de rap chanté, un peu à l'image de ce que fait Aloe Blacc, mais il n'hésite pas non plus à se la jouer Ray Charles sur le morceau "Goin' Down to the Bus Stop"! En tendant bien l'oreille vous entendrez même Stevie Wonder vous susurrer quelques mots doux à l'oreille. Enfin, cet album contient un énorme tube consacré à "Jesus" dans un gospel-blues-hop d'anthologie. Juste magique! Si vous n'en avez pas assez le bonus, sorti  il y a quelques mois vous ravira les esgourdes...

le bonus:

vendredi 7 juin 2013

Roger Molls "Electro Sessions, 2006-2009" (Soundcloud)


ABSTRACT
Le recyclage ça a du bon
Roubaix, France
2013


Roger Molls est un beatmaker français qui manie les sons comme il respire, avec un naturel déconcertant. Si vous suivez un peu l'actualité musicale via le web vous avez sans doute déjà croisé Roger qui sortait en 2011 un album très justement intitulé "The Man With The Dusty Fingers" qui avait déjà illuminé nos enceintes d'un aussi groovy qu'efficace, plongeant allégrement dans le vaste répertoire des BO de tous horizons...cette petite merveille est toujours disponible en téléchargement gratuit et légal! Sur sa nouvelle galette virtuelle, Roger Molls veut nous rappeler qu'il n'est pas né de la dernière pluie et que depuis 2006 il expérimente l'utilisation de machine pour produire un son qui à l'époque sonnait, c'est indéniable, plus électro (d'où le titre de l'EP...) même si des traces de hip-hop se font sentir sur "Die for nothing". A cette époque, il devait sans doute encore regarder X-Files (ou Jacques Pradel et sa poupée de Roswell?) si l'on en croit l'atmosphère de "Zone 51"....La seule chose qu'on peut lui souhaiter de poursuivre ses aventures musicales avec le même talent, "Never Stop" comme dit le track d'introduction qui me fait penser à un mash-up entre le "Rap Tight" d'Eliott Lipp et "Dans le Club" de TTC...

le bonus:

le clip:

lundi 3 juin 2013

IV The Polymath "Cream/007" (DigDugDIY)


ABSTRACT
Soyez sympas rembobinez!
Muncie, IN, USA
2013


C'est le coup de coeur du moment, une réinterprétation stratosphérique d'un classique du hip-hop, le mythique C.R.E.A.M du Wu-Tang Clan, et une autre non moins astrale du thème de James Bond...(et une autre en bonus): époustouflant et à découvrir d'urgence!

le bonus:

Baden e Vinicius "Os Afro Samba - the Billy Hoyle reworks" (Bandcamp)


BRAZIL
Just a little beat more!
Brazil-Australia
1966-2013



Le blog n'est pas très actif en ce moment mais rassurez-vous ce n'est pas parce que l'incroyable source de musique gratuite et légale (euh d'ailleurs pour l'album du jour la question des droits d'auteurs se pose un peu...) se serait tarie mais bien parce qu'on manque de temps...Pour le retour des posts on fait donc un voyage au Brésil avec un des grands classiques de la MPB pour musique populaire brésilienne le fameux "Os Afro Samba" signé par le guitariste Baden Powell de Aquino et le petit poète de la bossa nova Vinicius de Moraes, et ici gentiment remixé par le beatmaker australien Billy Hoyle. Un indémodable sorti en 1966 qui prend quand même un petit coup de jeune à coup de drums et de claviers biens sentis qui renouvellent l’œuvre sans la dénaturer, même si certains passages pourront sembler osés voire sacrilèges pour les puristes...De l'abstract au goût de sable fin et de cachaça en somme, des saveurs que l'on retrouve d'ailleurs sur son premier album sorti en 2011 et disponible ci-dessous en téléchargement légal...du bon boulot!

l'original:

le bonus: