dimanche 23 avril 2017

JazzJazzNotJazz #4 - From SUN To RA (Tributlations)


Le jazz a une drôle d'odeur et notre nez curieux aime ça! La série JazzJazzNotJazz propose des excursions éclectiques dans les galaxies de l'univers jazz, en free download évidemment...

Parmi les figures emblématiques du jazz, Herman Poole Blount aka Sun Ra (1914-1993) occupe une place à part! Un incontournable dont la musique s'apprivoise difficilement mais qui, par sa diversité (plus de 200 albums!!), sa richesse, sa folie, devient vite indispensable pour qui veut voir plus loin, s'inspirer des forces de l'univers ou se réchauffer à l'aide des rayons solaires que diffusent le saturnien et son Arkestra. Plus qu'un artiste, un mythe, qu'il a lui-même créé de son vivant dans ce que certains considèrent comme une secte, entre kitsch de carton-pâte et philosophie cosmique de bas-étage, avec comme seul véritable leitmotiv la diffusion d'un son révolutionnaire destinée à rendre l'humanité meilleure. Car si à la première écoute on pourrait considérer le son Sun Ra comme un bordel plus ou moins joyeux, le maître - qui s'indignait dans le vent qu'on puisse lui coller l'étiquette free jazz - expliquait qu'au contraire celui-ci est terriblement structuré et qu'il imposai à ses disciples de nombreuses règles (dans les studios mais aussi en dehors) pour leur permettre de repousser les limites du possible! 

Cuivrée, mystique, entêtante et envoutante, la musique de Sun Ra a inspiré des artistes d'univers très variés, du hip-hop au rock progressif en passant par le jazz le plus classique et les activistes électroniques. Cet éclectisme est présent dans le mix qu'on vous propose pour raconter notre Sun Ra, celui en free download, avec une mention particulière au label Cosmic Compositions et au 3è volume de ses Avant Garde Series consacré à l'homme de Saturne: 7 titres de notre playlist en sont tirés. Un immense merci également à Michael Ruffolo de The Brothers Nylon qui a bien voulu remettre en free dl sa reprise de "Love In Outer Space". Le tout est parsemé d'inserts qui, on l'espère, agrémenteront votre voyage intersidéral!



Le mix:


La playlist:
01. 10th LETTER - Earth Where Are You
02. ALACLAIR ENSEMBLE - Atterrissage De La Galette
03. CUPCAKE & THE PROFESSOR - Nuclear War
04. PENIS HICKEY - Nuclear War
05. ALACLAIR ENSEMBLE - Guerre Nucléaire
06. HORLA - Hardcore Weed Smoking With SUN RA
07. STAINLESS STEELE - Pulling Back The Curtain
08. WHOREI - Mind, Body & Jazz
09. PHONKDOCTOR SLOTH - Moonloop
10. TAIKI OZAWA - Catrina (Dedicate For SUN RA)
11. SUN RA - That's How I Feel (Rafadelics TALES IN JAZZ Re-Edit)
12. SUN RA - Springtime Again
13. CHRISTIAN ASPLUND ENSEMBLE - Space
14. THE BROTHERS NYLON - Love In Outer Space
15. THE SUN RA REVIVAL - Space Is The Place
16. YATHA BUTHA JAZZ COMBO - That's How I Feel
17. THE SUN RA REVIVAL - Sun Ra Kills The World And All Traditional Musical Structures
18. THE SUN RA REVIVAL - Rocket #9
19. SUN RA & HIS ARKESTRA - India (MOP MOP's Rework)*
20. SUN RA - Myth vs Reality (MAST Remix)
21. DAVE SPARKS & CAMILLO FRITANGA - Past, Present & Future
22. SUN RA - We Are Living In The Space Age
23. DR. MAD & MEGIAPA - Beyond The Sun
24. DR. KWEST - The Spaceness feat. SUN RA
25. EMESON - Sun Ra The Space Outer Space Remix
26. PHONKDOCTOR SLOTH - Saturn
27. ??? - ???**
28. N.O.M.A.D. - ((((((((((Sun God))))))))))
29. CONSIDER THE GOOCHS - Sun Ra 1

*ce titre n'est plus disponible, désolé
**impossible de retrouver la trace de ce morceau simplement taggué YourLegsAreMyCompass...


jeudi 20 avril 2017

#ONCEAWEED 033 by LA FABROCK (420)


La Fabrock vous a concocté une recette très spéciale pour ce 20 avril et comme d'hab' il se présente tout seul: "La Fabrock c'est une émission hebdromadaire (une seule bosse, celle de la musique) d'une heure qui s'écoute à cheval, en vélo, sur Internet ou sur Radio 666 (99.1 sur Caen et sa région). C’est tous les jeudis et c’est un sacré bordel. Rends-toi compte par toi-même! Curiosité, éclectisme, putes, cokes et cornichons sont les maitres-mots de cette émission unique en son genre dans laquelle on peut entendre Bach forniquer avec Run The Jewels, Aphex Twin galocher Napalm Death, Lil Wayne faire du pied à Claude François et Daft Punk draguer Milène Farmer. Pas de bon ou de mauvais goût, juste du frais, des fruits, du free, du légal et le goût des choses bien faites. Et des sardines!".




Le 20 Avril, c'est l'anniversaire de tous les fumeurs de MarieJeanne, une tradition pas du tout séculaire née sur un campus américain où l'on se rassemblait tous les jours après les cours à 16h20 (4h20 >> 4:20 >> 20/4 = le 20 avril) puisque comme tout le monde le sait, 4h20, c'est l'heure du joint. L'occasion pour les fumeurs du monde entier de se rassembler et de montrer leur amour pour le Tetrahydrocannabinol et leur fringale de légalisation. Hasard du calendrier, cette année, le 20 avril tombe un jeudi, jour de la #onceaweek qui se décline pour le coup en #onceaweed ! Et puisque tu as claqué toute ta thune pour t'acheter à fumer, La Fabrock s'associe à Free&Legal pour te proposer une sélection de 7 titres en téléchargement gratuit, combinés dans mix de 18 minutes qui claque comme un coup de bong et fait tourner les têtes. Avec: du rap qui fait tousser, du funk pour rigoler, des hybrides 8-bit pour une récolte abondante, des beats chaloupés pour ceux qui aiment fumer le shilom à dos d'éléphant, un détour en Amérique du Sud pour trouver du feu et t'ouvrir les portes de l'esprit, en Jamaïque pour courir nu dans les champs de kaya, dans la brume pour chiller avec les gorilles. Et toi t'écoutes quoi quand t'es défoncé?

Le mix de La Fabrock:


La playlist:
1. Cypress Hill - Slow Hits From The Bong (Jack Frost Edit) #passepasselebong
2. DJ Maars - Sensi Says ft. Mr Vegas, Alozade and Hollow Point #laisseparlerlasensi
3. Funkontrol - Wake Up In The Morning #jointdumatin
4. Dr. Dre - Lets Get High (Mind Romes Remix) #castlevaniahigh
5. DJ Snatch - Light My Fire #taspasdufeu?
6. TroyBoi - Do You? #ettoitufumesquoi?
7. Kinky Electric Noise - Legalize it (Kinky Electric Noise Remix) #jouvreuncoffeshopquivient?
8. Gorillaz - Feel Good Inc. (swindail remix) #jemesensbienlà


 La FabRock

mardi 18 avril 2017

Dans les bacs du bar@disques #31



Eh le bar@disques, tu as des reprises style boogie steel drums? Si, BoogSie! Disquaire itinérant sur Nantes et ailleurs, Christian tient sa baraque à bacs comme on tient une bonne cave: plaisirs variés, connaissance des produits, amour des artistes, don du récit. Sur le marché de Talensac, à l'Alter Café, sur Discogs ou partout où peuvent le porter les bonnes ondes musicales, il fera rougir de plaisir les diamants de vos platines!

Nick Girdwood alias Nick The Record est d'abord un disquaire culte basé à Brighton et dont le site web (DJ Friendly Records) fourmille de milliers de références indispensables en jazz, soul, funk... mais surtout en disco obscure, sa grande spécialité. Devant tant d'érudition, Joey Negro lui a confié les rênes du quatrième volume de sa série "Under The Influence", dispo en 2LP dans les bacs du bar.


Pour ceux qui voudraient digger en vrai, toucher les disques et sentir le parfum de la chasse aux trésors musicaux, on vous signale un rendez-vous du bar@disques à venir sur Nantes:
Comme un bonheur n'arrive jamais seul, notre collaboration avec Le bar@disques va vous permettre, à vous lecteurs assidus (ou occasionnels, du coup ça fonctionne aussi) du blog, de bénéficier d'une remise exceptionnelle de 20% sur votre première commande passée auprès de ce cher Christian. Pour cela, rien de plus simple: utiliser le code promo "BAD17" et mentionner Free&Legal au moment de passer à la caisse (faites le par message privé si c'est sur Facebook, merci d'avance).
 
Le bar@disques 
Facebook / Discogs

vendredi 14 avril 2017

METEOR CRATES #4 by KEOR METEOR


"Meteor Crates" c'est un long voyage musical dans les profondeurs de la collection du plus américain des beatmakers français: Keor Meteor. Une odyssée sans fin durant laquelle les styles et les époques s'entrechoquent comme des météorites sur une planète très très lointaine, nous aspirant dans un trou noir tournant sur lui-même comme un vinyle sur ta platine. C'est beau, enivrant, à la fois dépaysant et mystérieusement rassurant car parsemé de madeleines filantes qu'on a déjà croisées au fil de nos escapades dans l'univers samplé du hip hop. Bon voyage intersidéral à tous!

Épisodes précédents

"Ce coup là, C, sûr, j'en suis!" Encore une fois, le lieutenant Keor se veut énigmatique quand il parle. Insistant lourdement sur le C, mettant un enthousiasme aux préparatifs qu'on ne lui connaissait pas à bord jusque alors, il semble encore ne pas dire tout ce que l'on voudrait savoir. Personne ne se plaindra de ce dynamisme qui électrise un équipage qui, au 4è mois de vol, tourne parfois en rond au milieu des galettes musicales des dj bags tapissant les parois du vaisseau, solidement arnachés avec des câbles RCA... Pourtant je ne peux m'empêcher de penser que Keor a une idée derrière la tête, sans savoir si cela doit m'inquiéter ou me réjouir! "C certain, cette sortie va me rappeler de bons souvenirs" ajoute-t-il, un brin malicieux, comme pour semer davantage le trouble dans mon esprit au moment du départ.

On a de la peine à débusquer la première étoile, sa lumière est comme masquée par une constellation ondulante, dense et s'étendant à perte de vue, celle des films de la Cinecitta. La pièce est rare, elle n'en est que plus excitante. On a tous envie de se faire une toile, ambiance polar noir et sensuel. Mais Keor se démarque encore... "Ah le Nevada quel régal!"... Je vérifie la pressurisation de sa combinaison, mais il est intenable, il a déjà délaissé Carlo Pes pour prendre les manettes de la capsule et mettre le cap sur une autre étoile, s'approchant de façon déraisonnable du champ magnétique de celle-ci... "On va se poser, il faut que je la récupère!"... Un peu paniqué, tout le monde se prépare à atterrir, une manœuvre toujours complexe, mais que le lieutenant Keor maîtrise à merveille d'après ses états de services. "Monte! Vite!" hurle-t-il, transit, au micro. La porte s'ouvre. Une créature irradie le vaisseau de sa beauté: mini jupe de cuir blanc, cuissardes assorties retenues par un délicat cordon de vinyle noir, chevelure divinement blonde, gros calibre laser accroché à la ceinture. Une bombe! "Barbarella! que suis heureux de te retrouver!". Le lieutenant Keor est redevenu un adolescent, il lui tend fébrilement la main et nous la présente "Elle a obsédé mes nuits passées à écouter en boucle le Soundbombing II!". S'adressant à moi à voix basse il ajoute "Malheureusement elle a une voix d'huitre! Mais j'ai ce qu'il faut pour compenser, mettez le cap à l'Est mon cher!". Toujours abasourdi par la vision de cette déesse, je m’exécute. "Vous allez voir, cette fille c'est Bizet pendant la guerre froide, pas de puissance de feu mais addictif à l'excès" poursuit-il. Effectivement difficile de se débarrasser de cette voix venue d'ailleurs, se posant, douce comme une plume, malgré la langue teutonne, sur un gros saxo très eighties ; cette Carmen c'est un sacré morceau! 


"Pas une si mauvaise journée, n'est-ce pas?" rigole Keor alors que Carmel nous envoute... "Je pense que les amis Jack Wilson et Ivan6 seraient d'accord avec moi!" ajoute-t-il toujours hilare. "Leaf Dog, OSTR et Bonson aussi!" grommela le capitaine Whosampled qui appréciait très moyennement de se faire devancer sur tous les samples par Keor. "Ne vous fâchez pas capitaine, je vous laisse le diamant et vais me reposer... tu viens Barbarella chérie?". On ne les revit plus du voyage! Le blues à l'âme, Whosampled changea de cap pour se morfondre auprès d'un vieux et suintant Chicken Shack, sans vraiment décolérer. Le détour vers le magnifique Londres sexties de 69 du Carnaby Street Pop Orchestra n'y fait rien... alors que les ébats gémissants de Keor et Barbarella subliment l'écoute du morceau, derrière qui se cache l'immense Keith Mansfield, dans la cabine. Whosampled manque encore le coche et sa mâchoire serrée trahie une rancœur forte. Incurable? Le rock dur et jazz de Cashman Vaquero Band ne changera pas la donne. Trois échecs de suite. Le "Alors les amis, elle n'était pas chouette cette sortie?" d'un Keor à peine rhabillé, à la descente à bord du vaisseau mère, est le coup de grâce! 

Les relations entre le capitaine et le lieutenant, qui se dégradent à la vitesse de la lumière, vont-elles empêcher la mission de se dérouler en toute sécurité? Quel secret cache donc ce tempétueux Keor? Barbarella est donc réelle? De quoi vais-je rêver dans l'Enterprise Millenium cette nuit?


à suivre...
Meteor Crates #4:


Tracklist #4:
01.Carlos Pes – Tough guy
(1972-Un Vomo dalla pelle dura) km
02.Charles Fox/Bob Crewe/Michel Magne – Spaceship out of control
(1968-Barbarella) whosampled km
03.Carmen – Puppe aus glas
(1982-Puppe aus glas) km
04.Carmel – Bad Day
(1984-The drum is everything) whosampled km
05.Chickenshack – The way it is
(1969-100 Ton chicken)
06.Carnaby Street Pop Orchestra and Choir – London Hilton
(1969-The London Theme)
07.Cashman Vaquero Band – Security
(1979-In Memory of Berry Oakley)



Les chroniques d'Alex: Mai Lan - Technique Pfel&Greem Remix


Les chroniques d'Alex c'est un brin de folie musical entre excès de la passion, envolées lyricistes et de digressions bazardeuses! Des Coups de Projos pas comme les autres, pour l'amour d'la zic!

Ce titre remixé de Mai Lan se prénomme « Technique ».

Et Dieu sait (s'il existe !) que les deux compères Pfel & Greem ont des tours de diamants dans leur vinyl-bag. Le remix sus-nommé part à volo en restant toujours cadré, évolue de gauche à droite, passant même par le centre de votre cortex, charcute les tympans dans tous les sens, du poil au sillon, de la tarte technoïde aux croûtons épicés breakbeat. 



On peut parler sans crainte d'une sorte de Glougiboulga envoûtant et carnassier, ça ne vous lâche pas, un travail d'orfèvre et puissant où se côtoieraient la crème des beats et de l'harmonie: de Dj Mélanchon à Speaker Hammon, en passant même par Sieur Macron!

Ça grince, ça claque, ça break, ça scratche, ça Pfel, ça gimmick, ça vocalise, ça tabasse, ça Greem, ça techno, ça electronica, ça fait du bien par où ça passe bordel!
Toi, lui, elle, nous... Vous, aimez le mélange Techno Electro à la Lacquer, Avril ou Die Antwoord. Votre réponse est "Oui"! Et bien vous rajoutez au plat une pointe de gimmicks vocaux surréalistes et ce fuckin track est pour vous messieurs dames... 



Promis, juré, scratché, avec les petits prodiges de chez nous vous surfez sur la vibe du plaisir, vous avancez hédoniste dans un monde lumineux et Techno... 
Massez-vous bien le cou... Attention... A vos têtes, avant, arrière, prêt, partez ! 

Alex 


PFEL&GREEM

jeudi 13 avril 2017

#Onceaweek 0032 by Miqi O.


On vous l'annonçait dans le Free&Legal TV de samedi dernier, il va y avoir beaucoup de beau linge à venir dans la série #onceaweek d'ici le mois septembre. Et c'est à Miqi O. - que vous avez forcément croisé sous l'un de ses pseudos et/ou projets dans ces pages - d'ouvrir le bal! Bidouilleurs génial et sans limite, pilier de la scène bisontine, gourou des apprentis beatmakers de La Boocle Academy, aussi à l'aise accroché aux lianes de la jungle qu'au Rebonds sous les paniers, en passant par une grande aisance dans les circuits de microprocesseurs, Miqi O. n'a pas de frontières ni de limites, tant et si bien que, quand on lui en fixe (7 titres), il les dépasse allégrement (12 titres dans ce mix!): on l'en remercie!


Les disques de Miqi O. ne sont pas d'acétates, mais ses sélections de fichiers audio sont granuleuses et organiques et envoient des impulsions incontrôlables du popotin jusqu'aux doigts de pieds.
Crate Digger d’un genre bien à lui, l’ambition est de partager avec fièvre et spasmes son amour des perles intemporelles. Les règles de l’industrie musicale n’ont pas de place dans ses sets et il s’agit de traiter avec équité toutes les tronches, avec un goût facétieux pour faire passer les plus biscornues pour des canons de beauté. 

Dans un de ses sets ou de ses podcasts, on peut s’acoquiner aussi bien avec la sécheresse d’un rock garage qu’avec une mutation de footwork en cumbia hybride ou encore croiser un chant de guerre Cree chevauchant une perle de deep house ghanéenne groovante.
A la manière d’un Gaslamp Killer, les genres, les bpms sont ouverts, la hype est une anecdote, et seules comptent la beauté et la ferveur de la transe.

Au service du groupe, Miqi stimule de son impétuosité les sélections futuristes au sein de LTDLL (w. Mat), pimente le ping-pong improvisé futuro-vintage du quatuor Le Retour du Boogie (w. June, Zo et Freakistan) et harangue fougueusement le public au micro comme aux platines dans Champion Sound (w. Chylo, Alcor, Boolimix).

Le mixXXL de Miqi O.:


La playlist:
1. Mizeha - Vakodrazana
2. Trian Kayhatu - Chil Pollins (RObine Remix)
3. Guchon - Nahamage
4. Yunis - Fidget
5. Oblique - Oblobse
6. Allister Johnson - Afterglow
7. Trian Kayhatu - Last Whisper (Ode To George Michael)
8. Pierre Citron - Ben Voyons (Soyons Aimable)
9. Alhaji K. Frimpong - Yawbarima
10. Thriftworks - Neck Butter March
11. Dladle & Hibou Blaster - Volière
12. Chromonicci - Bliss (I Want You)


MIQI O.

lundi 10 avril 2017

Dans les bacs du bar@disques #30



Un p'tit cube, deux p'tits cubes, c'est l'heure de l'apéricubes et de la Musique Large chez Le bar@disques! Disquaire itinérant sur Nantes et ailleurs, Christian tient sa baraque à bacs comme on tient une bonne cave: plaisirs variés, connaissance des produits, amour des artistes, don du récit. Sur le marché de Talensac, à l'Alter Café, sur Discogs ou partout où peuvent le porter les bonnes ondes musicales, il fera rougir de plaisir les diamants de vos platines!

Inclassable, pointu et imaginatif, Fulgeance oscille entre abstract hip hop et electro, avec toujours en point de mire, la maîtrise sans cesse accrue des rythmiques alambiquées. Réanimant d’une certaine manière ces parties inertes de notre inconscient commun en puisant ça et là, dans les musiques analogiques surannées comme dans les bas-fonds de Detroit ou de Londres, ce producteur hyperactif et inventif nous livre sa vision de la musique, brute et essentielle. Cubes est dispo en LP dans les bacs du bar.



 
Pour ceux qui voudraient digger en vrai, toucher les disques et sentir le parfum de la chasse aux trésors musicaux, on vous signale deux rendez-vous du bar@disques à venir sur Nantes:
 
Comme un bonheur n'arrive jamais seul, notre collaboration avec Le bar@disques va vous permettre, à vous lecteurs assidus (ou occasionnels, du coup ça fonctionne aussi) du blog, de bénéficier d'une remise exceptionnelle de 20% sur votre première commande passée auprès de ce cher Christian. Pour cela, rien de plus simple: utiliser le code promo "BAD17" et mentionner Free&Legal au moment de passer à la caisse (faites le par message privé si c'est sur Facebook, merci d'avance).
 
Le bar@disques 
Facebook / Discogs